Suivez Krystal sur facebook

Maîtres et Influences

Alla Prima de Richard Schmid

Dans les livres phare de ma bibliothèque, je compte l'excellent ouvrage de Richard Schmid intitulé : Alla Prima, Everything I Know About Painting.
Et quand Richard Schmid propose de dévoiler tout ce qu'il sait à propos de la peinture, on se tait et on l'écoute ! (En l'occurrence, on le lit avec grande attention...)


alla prima Richard Schmid


Diplomé de l'Académie d'Art américaine de Chicago, après avoir suivi les classes de Mosby, Richard Schmid a fait une brillance carrière et on ne compte plus ses médailles et récompenses. Il vit aujourd'hui dans le New Hampshire avec sa femme, l'artiste peintre Nancy Guzik.
Il est considéré comme un des plus grands maîtres contemporains vivant, de sa branche. Son style virtuose, sa touche d'une grande maîtrise, son approche efficace, économe de détails mais d'une admirable justesse, le fait comparer à des maîtres du XIXeme comme Sargent ou Sorolla.


Alla prima Richard Schmid 2


Son livre Alla Prima, est considéré comme un des meilleurs livres pédagogiques sur le marché. Il a récemment connu une seconde édition améliorée (que je ne me suis pas encore procurée, mais ça ne tardera pas). C'est un livre brillant et plein de maturité dont j'ai plusieurs fois fait la lecture. Outre tous les excellents conseils qui y sont prodigués et aident l'artiste peintre dans la voie de l'accomplissement, j'ai retenu quelques profondes assertions, un brin philosophiques et même réécrites certaines dans mon atelier pour les conserver en mémoire.


Comme cette très belle remarque... pour ne pas oublier que, quelque soit le sujet de sa peinture, on se peint soi-même encore davantage :


Do not ask yourself, "What do I see?" rather ask, "What do I see"
(Ne vous demandez pas "qu'est-ce que je vois", mais plutôt "qu'est-ce que je vois")


 

Publié le 30/06/2018 dans Maîtres et Influences

Tags : bibliothèque d'art et critiques d'ouvrages

Partager cet article sur facebook

En hommage à Bouguereau

Vers la fin du livre Toi Lumière de ma Nuit, écrit sous la superbe plume de Christian Grenier, j'ai réalisé une peinture qui devait célébrer l'amour absolu d'Onir et de Selna, réunis après une longue errance physique et psychologique du protagoniste.

onir et selna
À l'origine de cette peinture, encore à la phase des premiers croquis, je songeais à ce que je voulais transmettre : amour fusionnel et ravissement. L'un semble être le gouvernail de l'autre, dont les ailes le portent dans l'éther. Par cet échange, je souhaitais suggérer qu'ils étaient redevenus indispensables l'un à l'autre, unis comme les faces d'un même médaillon.

C'est alors que j'ai pensé à la célèbre peinture de Bouguereau, l'Enlèvement de Psyché.
William Bouguereau (1825-1905) est un de mes peintres préférés et a beaucoup marqué mon adolescence. C'est pourquoi j'ai décidé que ma peinture lui serait un hommage ouvert en m'appuyant, à tout le moins, sur une palette et un esprit semblables :


 


psyche
(l'Enlèvement de Psyché, William Bouguereau)



Dans mes livres, il m'est arrivé de faire quelques fois, quoique rarement, ce genre d'hommage à des peintres ou illustrateurs. Et le cas échéant, j'en fais mention (en fin du livre ou ailleurs) car il me semble important de tracer le lien de mémoire avec ceux qui nous ont façonnés et à qui nous devons ce que nous sommes.

Publié le 14/02/2018 dans Maîtres et Influences

Tags : les maîtres du passé réalisme imaginaire Toi Lumière de ma Nuit Au travers de l'Histw'Art

Partager cet article sur facebook